Du même auteur

Le Journal d'Emile

On l'appelait

la Dorure

Résumé

Après l'armistice commence le temps des règlements de compte. C'est ainsi qu'en octobre 1921, aux assises de Douai, s'ouvre un procès qui avant même de commencer a fait couler beaucoup d'encre. L'homme qui va prendre place dans le box des accusés est un notable bien connu. Sa réussite lui a attiré quelques ennemis. S'il est dans le box des accusés, c'est suite à une dénonciation : collaboration avec l'occupant de 1915 à 1918. Le dossier monté contre lui est accablant mais il est résolu à faire la preuve de son innocence.

A propos

Initialement prévue en six volumes, la collection de romans historiques 14/18 dirigée par l’écrivain Léo Lapointe poursuit son aventure. On l’appelait la Dorure est le 12e titre de la série. A chaque roman, un auteur et un thème différents, tous en rapport avec la Première Guerre mondiale. Prochains sujets évoqués : les volontaires étrangers, les premiers régiments motocyclistes, la vie en territoire occupé.

316 pages - 11 x 18 cm - collection 14/18

11 € - ISBN : 979-10-92285-66-6 - oct. 2017

Revue de presse

Une fois de plus, Pôle Nord Editions permet la parution d’un très bon policier se déroulant en zone occupée ou près du front entre 1914 et 1918 pour l'essentiel.

(Octave, gregoiredetours.fr)

Gilles

Guillon

petit éditeur nordiste
régional et régionaliste (et fier de l'être)
BP 11 287 - 59014 Lille Cedex
Tél. 06.80.40.93.90
gilles.guillon4@orange.fr

© 2020 by Gilles Guillon himself avec ses petites mains. 

Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • LinkedIn Social Icône